Ressources

Tous écoresponsables ?

La prise de conscience du réchauffement climatique et de la crise écologique en général n’est plus l’apanage des scientifiques ; elle mobilise de plus en plus de citoyens et notamment de jeunes.
Les injonctions à la responsabilité sont devenues omniprésentes : les citoyens sont invités à consommer de manière « écoresponsable », les entreprises et les gouvernements à « prendre leurs responsabilités », les militants ont des théories diverses sur les « vrais responsables », etc. La responsabilité ne cesse d’être renvoyée des uns aux autres, pendant que la direction d’ensemble reste inchangée. L’actualité pose ainsi la question des responsabilités avec une nouvelle acuité, dans le cadre d’un capitalisme qui se nourrit de toutes les critiques et y intègre l’impératif de développement durable.

Au-delà d’une obsession pour le calcul de l’empreinte écologique, les enjeux planétaires obligent à réexaminer la forme de solidarité inconsciente de l’individu avec la civilisation dont il est issu. La crise écologique globale fait apparaître à la conscience bourgeoise les termes d’un compromis externalisé jusqu’ici. L’auteure revisite les fondements philosophique et psychanalytique du concept de responsabilité, afin de le dégager de son impasse moralisante. Elle réévalue un certain nombre de discours sur l’origine de la crise écologique et questionne le paradoxe des « solutions » qui ne remontent pas à la constitution même du sujet du capitalisme.

Mon pays me manque

Dans ce témoignage unique des dérives du quinquennat Hollande, Barbara Romagnan, députée socialiste de 2012 à 2017, nous relate de l’intérieur comment elle a assisté à la régression des valeurs et des principes qui avaient motivé son engagement à gauche et qui, croyait-elle, caractérisaient son pays. Elle nous livre son combat à l’Assemblée et en circonscription pour la défense des libertés, des droits de l’homme, la fraternité et l’ouverture à l’autre.

Contre les caricatures cyniques ou désabusées, l’ancienne députée nous plonge dans sa lutte pour la survie des idéaux socialistes et républicains face aux décisions de plus en plus autoritaires du gouvernement accompagné d’un groupe parlementaire socialiste pris au piège dans une discipline de vote rassurante.
Contre le « racisme d’État » et le développement d’une islamophobie latente dans la société, elle lève le voile sur son engagement humaniste à contre-courant : pour le droit des femmes, des réfugiés et des autres migrants. Barbara Romagnan nous touche et nous démontre qu’au XXIe siècle dans le pays des droits de l’Homme, il est toujours possible de se battre pour que l’humain reste au coeur de nos préoccupations.

Libre et condamné

Avec ses 70 000 personnes détenues, la France souffre d’une inflation carcérale endémique et chronique. Mais savons-nous que 180 000 individus exécutent une peine en milieu dit « ouvert », et sont condamnées et suivies à l’extérieur des prisons françaises ? Cet ouvrage permet de comprendre les mécanismes judiciaires et administratifs qui sont concrètement à l’œuvre dans le suivi des personnes condamnées hors les murs et nous indique comment améliorer les conditions des prises en charge à l’extérieur même des établissements pénitentiaires. Les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation, qui ont en charge ses missions, ne sont pas de simples gestionnaires de flux et de risque. L’insertion et la probation sont les deux pôles fondateurs et indispensables de la justice en milieu ouvert ; ils ne peuvent se concevoir ni s’appliquer l’un sans l’autre. Le développement des procédures d’accompagnement, l’instauration de techniques ou de méthodologies complémentaires de prises en charge, l’apport de nouveaux moyens humains ou financiers adaptés, au profit du milieu ouvert, iront dans le sens du projet d’abolition des prisons, grâce à la prévention de la récidive et à la réinsertion.

Le nouveau monde et moi

Dans quel monde on vit ! Cernés par les trottinettes, assaillis de SMS au langage cabalistique, inféodés à la puissance numérique des GAFAM, confrontés aux dérives de la « tech », aux coteries à la mode, aux idéologues farfelus, aux gourous de l'arnaque 2.0... Comment s'y retrouver, comment rester maître du jeu, comment comprendre et anticiper les bouleversements qui nous attendent ?

Au fil du texte défilent le pire et le meilleur de la société numérique, croqués avec humour et analysés d'un œil critique. Chacun pourra se reconnaître dans ces chroniques de la vie ordinaire... Des crispations du quotidien au grand chambardement à venir, Le Nouveau Monde et moi raconte et dédramatise la vie compliquée des natifs de l'ancien monde. Il informe, surprend, intrigue, amuse, décrypte l'actualité, donne des clés, incite à réfléchir et par-dessus tout à réagir.

Journliste, agrégée de lettres modernes, Françoise Louis-Chambon a été rédactrice en chef de plusieurs magazines spécialisés, notamment LSA, grand public, Réponse à tout, et critique pour les sites culturels en ligne Danse Light et Vallée culture. Aujourd'hui journaliste indépendante et auteure, elle collabore à Suresnes Magazine et réalise des dossiers artistiques.

Gestion contenu & profil

Formulaires

Lettre d'information

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Quelques fois par an. Votre e-mail ne sera ni vendu, ni cédé à une autre structure!